Milles tendres baisers

Postcards in the picture II

Six picture postcards, exchanged between ‘Roger’ in Leopoldsburg (near Hasselt, northern Belgium) and Ghent, and ‘Nora’ in Marchiennes (near Douai, northern France), between 25 July and 19 October 1945. No stamps or postmarks; apparently sent in envelopes.

Diacritics lacking in the messages of Roger have been added in the transcriptions.

1. Roger to Nora. Leopoldsburg, 25-07-1945. Photo, coloured in, 137×86 mm. Issued by Papeteries de Levallois-Clichy, Paris, no. 5371/2.

Printed text:
Souvent je crois rêver
    J’ouvre les yeux tout grand quand je vois ton visage
    Pour écarter de moi la crainte d’un mirage.

Written text:
    Bourg-Léopold, 25-7-45
    Ma petite fiancée adorée
    C’est quelque lignes pour t’annoncer mon [?] départ par Gand, demain à midi, et de Gand, j’espère bien que dimanche prochain je pourrais retourner le [...], je n’avais pas beaucoup de temps mais il vaut mieux quelques heures que rien.
    Je suis toujours sans nouvelles de toi, mon amour, cela est triste, car je seul et tes lettres me donnent beaucoup de courage pour attendre le retour et le bonheur de serrer tendrement dans mes bras, donc chérie, j’espère [...] une lettre bientôt et reçois beaucoup de bons baisers de ton Roger
    Repond adresse militaire simplement et ne prend [?] plus rien d’autres.

Bourg-Léopold (French) alias Leopoldsburg (Dutch) is a municipality north of Hasselt, in the province of Limburg in Belgium. It is situated near a military base.

2. Roger to Nora. Ghent, 28-07-1945. Photo, coloured in, 136×87 mm. Issued by Papeteries de Levallois-Clichy, Paris, no. 5346/5.

Printed text:
Je ne peux oublier...
    Je ne peux oublier tes baisers, tes caresses,
    Où tu mets ton amour, où je sens ta tendresse.

Written text:
    Gand le 28-7-45
    Ma Nora Chérie.
    La demande de congé dont je t’avais parlé hier, a de nouveau [...], que veut tu, il n’y a rien à faire Chérie cela devient bien dur de ne pouvoir retourner passer ne servir ce que quelques heures près de toi, soi que je chéris de tout mon coeur.
    J’aurai ma permission le 14 ou le 22 Août. Je t’en avertirai par télégramme dès que je saurai la date exacte, donc mon amour encore 3 semaines avant de pouvoir te revoir que cela soit bien long. Ma Nora chérie 3 semaines encore, avant de pouvoir jouir de nouveau des heures si chères, cette épreuve est très dure, mais je compte beaucoup sur tes lettres, Chérie, qui me peut prendre tout cela en patience.
    Ma Nora chérie fait de beaux projets pour mon retour projets que nous serons deux pour exécuter, cela sera très doux j’ai le [...]
    En attendant cet heureux jour reçois de ton fiancé qui t’aime de tout tout coeur, beaucoup de bons baisers
    Roger

3. Nora to Roger. Marchiennes, 14-[08-1945]. Photo, coloured in, 88×137 mm, label with the text ‘BONNE FÊTE’ pasted-on. Issued by ‘J.G.’, Paris, no. 555/2.

Written text:
    Marchiennes, le 14.
    Mon fiancé qui j’adore,
    Je te souhaite une bonne et heureuse fête de l’assumption, espérant que bientôt, je passerai toutes, les fêtes auprès de toi, mon tendre amour et alors seulement ce sera le bonheur complet que je désire de tout mon coeur.
    Reçois de celle qui t’aime tout l’amour que son coeur contient et milles tendres baisers.
    Ta fiancée Nora

The ‘fête de l’assumption’ – the Feast of the Assumption of Mary – on 15 August is a public holiday in many countries, including Belgium and France.

4. Nora to Roger. Marchiennes, 22-08-[1945]. Photo, coloured in, 137×89 mm. Issued by ‘J.G.’, Paris, no. 571/3.

Written text:
    Marchiennes, le 22.8.
    Mon Rogier chéri,
    J’ai bien reçu ta lettre qui m’a fait comme toujours bien plaisir, et dans laquelle je retrouve encore beaucoup de douces choses et un peu de ton amour.
    Mon Petit, je suis bien triste de ne pouvoir avoir mes congés mais j’essayerai encore de l’obtenir. Maintenant je puis compter bientôt te revoir; comme j’espère à t’avoir dans mes bras et recevoir les baisers et aussi t’en donner beaucoup en retour car il faut rattraper le temps perdu. Mais Chéri, j’espère pouvoir bientôt t’en donner toujours toujours sans plus jamais de séparation.
    Mon Amour, je t’attends donc reviens-moi vite. Reçois beaucoup de tendres choses et mille baisers de ta Nora qui t’adore.

5. Nora to Roger. Marchiennes, 15-09-1945. Photo, coloured in, 138×86 mm. Issued by ‘J.G.’, Paris, no. 573/2.

Written text:
    Marchiennes, le 15-9-45.
    Roger, mon tendre amour,
    Je t’envoie cette petite carte pour te dire encore combien je t’aime et combien j’aspire à ton retour car Chéri, les temps me semble si long sans toi que j’adore.
    J’ai bien reçu ta lettre. Elle m’a fait plaisir mais m’a rendu bien triste à la fois car elle m’apprend que tu ne reviens pas.
    Chéri, quand viendront donc ces beaux jours auquels j’aspire!
    Mon Petit, je termine pour le moment, je t’écrirai plus longuement demain. Beaucoup de baisers de ta fiancée Nora qui t’adore.

6. Nora to Roger. Marchiennes, 19-10-1945. Photo, coloured in, 140×89 mm. Issued by ‘J.G.’, Paris, no. 122.

Written text:
    Roger chéri, mon fiancé adoré,
    Je t’envoie cette petite carte pour te redire encore tout mon amour et mon espoir d’être bientôt à toi pour toujours.
    Mon Petit, cette carte exprime bien ce que je pense chaque jour et toi mon amour est-ce là aussi ta pensée?
    Mon Chéri, j’ai bien reçu tes deux lettres qui m’ont fait plaisir et m’ont donné encore le courage d’attendre ton retour qui je l’espère ne se fera plus trop attendre.
    J’espère mon Petit que tu reviendras Dimanche. Juste mon espoir et mon désir exaucé.
    Mon Petit, j’espère que tout va bien et que ta santé est toujours bonne. Pour ma part tout va bien si ce n’est ton absence.
    J’espère que tu as reçu toutes mes lettres. Maintenant je termine pour aujourdhui. Reçois de celle qui t’adore mille baisers.
    Ta fiancée Nora

This entry was posted in Postcards in the picture. Bookmark the permalink.