Notre petite brouille

Postcards pictured IV

Series of five picture postcards, three of them sent to Albert Monsallier, 56 rue Riquet, Paris, by ‘Adrienne’, in 1904. Collotype, 140×90 mm. Issued by A. Bergeret & Cie, Nancy.

Adrienne wrote all words and letters (except in proper names) in reverse order: the text has to be read from the lower right corner to the upper left. However, the line endings indicate that she started writing in the upper left corner. In the transcriptions below, the order of words and letters has been normalized, and omitted apostrophes have been added.

1. Uncirculated.

Printed text:
1. – Le Thermomètre du Ménage
Quand par dix degrés sous zéro
On marche vite, enflant le dos,
Il est bien rare qu’on s’émeuve
D’un minois de vierge ou de veuve,
A moins d’être un vrai brasero!
A.G.

‘A.G.’ is Armand Gaboriaud, who wrote a large number of rhymed captions for picture postcards issued by the firm of Albert Bergeret. Gaboriaud also used the pseudonym Marcel Houjan.

2. Postmark Paris, Les Halles, 24-02-1904.

Printed text:
2. – Le Thermomètre du Ménage
A zéro, – la glace fondante, –
On commence à risquer un oeil:
Mais l’âme encore indifférente
Semble toujours en deuil.
A.G.

Written text:
Je suis encore toute etonnée de l’air triste que tu avais hier sache donc mon cher petit Albert, que je n’aime pas en toi que ta personne mais ton caractère qui est doux et ton amitié que tu me témoignes journellement par tes caresses. promets-moi à l’avenir de ne plus te faire de semblables idées et crois à la sincère affection qu’aura toujours pour toi malgré tout ce qui pourra t’arriver ton Adrienne qui t’aime du plus profond de son coeur

3. Postmark Paris, rue des Archives, 20-[..]-1904.

Printed text:
3. – Le Thermomètre du Ménage
Dix au-dessus! L’hiver expire!
En face d’un gentil minois
On sent naître de doux émois,
Sur la lèvre naît un sourire.
A.G.

Written text:
tout est oublié mais promets-moi à l’avenir de ne jamais recauser de ce métier ta santé m’est préférable à tout et surtout ne te fais jamais d’idées au sujet de ce qui pourra t’arriver encore fois je ne t’aime pas simplement pour ton visage mais pour toi. accepte, cher Albert, les meilleurs baisers d’un coeur qui recommence à vivre gaiment
Adrienne

4. Postmark Paris, rue des Archives, 29?-[..]-1904.

Printed text:
4. – Le Thermomètre du Ménage
Vingt-cinq degrés! La sève monte!
Tête haute, le teint vermeil,
L’amour revient de son sommeil,
Et ma foi gare à qui l’affronte!
A.G.

Written text:
Je ne puis te d’écrire comme je suis contente d’avoir retrouvé mon petit Albert comme autrefois encore 47 jours et je m’effacerai de te faire oublier notre petite brouille, couvre-toi bien par ce temps froid ma seule crainte est que tu attrapes du mal. reçois, cher Albert les sincères affections d’un coeur qui se donne à toi sans réserve
Adrienne

5. Uncirculated.

Printed text:
5. – Le Thermomètre du Ménage
Trente-cinq degrés! La soupape
A lâché beaucoup de vapeur,
On a moins de force, d’ardeur,
Et pourtant l’amour rit sous cape
Quand nous dévêtit la chaleur!
A. GABORIAUD.

This entry was posted in Postcards pictured and tagged , , , . Bookmark the permalink.